Assurance Vie et test génétique

À un moment ou un autre de notre vie, nous avons tous besoin d’une assurance pour protéger nos acquis.  Assurance vie lorsque nous avons une jeune famille, assurance invalidité ou maladie grave lors d’une incapacité à travailler, etc…  Vous avez surement un conseiller financier qui saura expliquer toutes les subtilités du monde de l’assurance.  Cependant, il y a présentement un débat au Canada, sur l’admissibilité à une assurance via un test génétique.  D’un côté il y a le gouvernement fédéral qui tient à légiférer à ce sujet. D’un autre le consommateur qui ramasse toujours la facture.  Puis l’assureur qui n’est jamais perdant et refile justement toujours la facture. Si le test génétique pour l’obtention d’une assurance est maintenu, vous pourriez faire l’objet d’une surprime ou carrément être refusé si Papi avait une trace de gène déficient.

Donc, tous aux barricades, c’est notre devoir de se battre pour l’abolition des tests. You bet!  Les assureurs dépensent une fortune pour avoir à leur disposition une armée d’actuaires.  Pour les néophytes (ou newbies pour les Y et milléniaux), un actuaire est un super comptable maîtrisant les probabilités et les statistiques.. En gros, ils évaluent le RISQUE pour déterminer la prime et ainsi, le coût de votre assurance.  Sans test pour cibler le risque, l’assureur va donc répartir le coût de ce risque à l’ensemble des futurs clients. Résultat, hausse globale du coût de l’assurance.

Donc, le consommateur est perdant sur les deux côtés. Alors pourquoi est-ce qu’il y a un débat finalement? Plusieurs articles parlent de ce sujet.

Lien 1

Lien 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *